Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Point de vue d'Alfred Ribau sur la gestion communale

11 Mars 2014 , Rédigé par David Hecq Publié dans #Actualités, #Documents

Point de vue d'Alfred Ribau sur la gestion communale

Directeur en Ressources Humaines dans plusieurs entreprises industrielles internationales depuis 1975, Alfred Ribau, membre de l'équipe, souhaite apporter son point de vue sur la déclaration publique d'Elie Buscot.

"Je remercie M. Buscot (ancien responsable du MEDEF local) pour son langage patronal et la caricature nationale des prochaines élections. S’il est vrai que l’endettement de certaines communes est à déplorer, ramener ce débat national sur notre petite commune de moins de 3000 habitants est hors de propos car précisément, notre taux d’endettement est modéré au regard de la moyenne des communes de même taille dans notre secteur. Même s'il est particulièrement choquant de voir que ce sont toujours aux classes moyennes à qui l'on demande de faire les efforts, ce débat n’a pas sa place à l'échelle d'Anzin-Saint-Aubin !

Monsieur Buscot se fait sans doute plaisir avec un beau discours mais il oublie peut-être, ou même ignore, que la majorité des habitants aspire, après la famille, à retrouver des valeurs humaines et associatives fortes. Ces valeurs, les Anzinoises et les Anzinois les retrouvent au plus proche de leur cadre de vie, c'est à dire leur commune.

Ayant rejoint la liste de M. David Hecq, j’ai eu l’occasion d’analyser les bilans financiers de la commune sur la mandature écoulée et plus particulièrement l’investissement relatif au projet "médiathèque et salles de réunion". En toute transparence, les chiffres ont été communiqués à l'équipe.

Rien ne m’a choqué, ni les coûts que M. Legrain nous présente comme exorbitants, qui sont au contraire très raisonnables pour ce type d’équipement, ni son financement, parfaitement anticipé et maîtrisé.

En outre, cette étude des documents budgétaires m’a permis de lire les compte-rendus des conseils municipaux dans lesquels il apparaît que M. Legrain avait donné son accord sur toutes les opérations liées à ce projet depuis son origine, en 2010, ce jusqu’à ces dix derniers mois.

En ce qui concerne le savoir-faire en gestion de M. Legrain, je pense qu’il ne faut pas confondre la gestion d'une entreprise et la gestion d'une commune. L'entreprise obéit à des règles de droit privé et l'un de ses objectifs est la rentabilité financière. Comment prétendre obtenir une rentabilité financière sur des services publics qui sont, par définition, destinés à rendre un service équitable et égalitaire à l'ensemble de la population ? La recherche du profit de MM Legrain et Buscot pourrait se traduire par une dégradation de notre qualité de vie.

Pour terminer, MM Legrain et Buscot oublient une chose importante : avant d'élire un maire, la population désigne au premier chef une équipe qui se doit d'être compétente.

A titre personnel, je suis fier d’appartenir avec mes colistiers à l’équipe menée par M. David Hecq."

Alfred Ribau

Alfred Ribau

Alfred Ribau

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :