Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Meilleurs voeux 2019 à toutes et à tous

30 Janvier 2019 , Rédigé par David Hecq Publié dans #Action Municipale, #Actualités, #Bilan

Tout d’abord, permettez-moi de vous présenter mes meilleurs vœux de bonne santé et de réussite personnelle pour vous-même et pour vos proches.

 

La cérémonie des vœux à la population a été l’occasion de faire le bilan de l’année 2018 et d’aborder un sujet qui me tenait à cœur : les finances locales. 

 

En ces temps compliqués où bon nombre de nos concitoyens manifestent dans les rues leur mécontentement et parfois leur rejet de la politique, il est important d’expliquer les choses. Mon rôle est aussi de faire de la pédagogie en expliquant pourquoi des impôts sont collectés et quelle est leur destination. 

 

En ce qui concerne le réajustement des taxes, comme je l’ai dit lors de cette cérémonie, nos dépenses ont baissé de façon très significative : entre 2014 et 2017, nous avons enregistré 600 000 € de dépenses en moins. Là où le bât blesse, c’est que nos recettes ont chuté de 900 000 € sur la même période !

 

 

Quand on cumule ceci avec la baisse des dotations qui sont passées de 413 330€ en 2014 à 269 588€ en 2017, on comprend que notre capacité d’autofinancement s’amenuise inexorablement.

 

Certaines personnes avisées pourraient dire « pourtant la commune dégage chaque année un excédent ». C’est vrai, notre commune n’est pas dans le rouge et elle disposait de plus de 500 000 € de trésorerie à fin 2017.

 

Néanmoins quand vous avez connaissance d’une situation qui peut sur le long terme obérer la capacité à investir de façon pérenne pour la commune, quelle attitude adopter ? Faire l’autruche et se dire « après moi le déluge », ou agir parce que vous êtes en capacité de le faire ?

 

Les élus qui m’entourent ont fait le choix courageux de ne pas attendre la prochaine échéance électorale pour prendre leurs responsabilités. Emile de Girardin écrivait : « Gouverner c’est prévoir ! Et ne rien prévoir, c’est courir à sa perte ». Je salue leur décision car tout comme vous, les élus payent des impôts et un ajustement des taxes n’est jamais agréable. Pour autant, une commune qui n’investit plus est une commune qui se meurt. 

 

Nous souhaitons maintenir la qualité du service public et aider nos associations, nous souhaitons continuer à entretenir notre patrimoine communal, nos écoles, nos espaces verts. 

 

Je vous invite d'ailleurs à regarder cette vidéo qui retrace le budget en images ! 

 

Au moment où j’écris ces lignes nous avons des moyens financiers restaurés à hauteur de plus de 800 000€ d’excédent. Grace à l’effort de tous, nous pourrons maintenir l’attractivité de notre commune sans avoir recours à l’emprunt, ni à de futures hausses d’impôts. Il fallait faire cet effort maintenant ; nous l’avons fait et nous pouvons à présent envisager l’avenir de notre commune plus sereinement.

 

Le président de la République n’a d’ailleurs pas manqué de souligner l’importance de l’échelon communal dans la cohésion sociale de notre nation.
 

A ce sujet, j’ai déclaré lors de cette cérémonie que j’estimais que ce n’était pas à la municipalité d’organiser le Grand Débat à Anzin-Saint-Aubin. Nous devons être des facilitateurs, par exemple en prêtant une salle et en aidant à la communication. La société civile doit s’approprier ce dispositif en s’affranchissant de toute influence politique.

 

Bien à vous et encore une fois, une très belle année 2019.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :