Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La destruction de l'aire de jeux actée en conseil municipal

5 Décembre 2022 , Rédigé par David Hecq Publié dans #Action Municipale, #Editorial

Le conseil municipal s'est réuni le 5 décembre pour voter une batterie de demandes de subventions.

Les projets vont dans tous les sens et témoignent d'une certaine frénésie du groupe majoritaire à vouloir sortir coûte que coûte des projets après trois années de relative inaction et de mesurettes.

Au programme :

1. DEMANDE DE COFINANCEMENTS POUR LE PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE NOUVELLE ECOLE MATERNELLE
2. DEMANDE DE SUBVENTION POUR LES TRAVAUX D’ECLAIRAGE PUBLIC
3. DEMANDE DE DETR POUR LE REAMENAGEMENT DES LOCAUX DES SERVICES TECHNIQUES
4. DEMANDE DE COFINANCEMENTS POUR LA CONSTRUCTION D’UN TERRAIN DE FOOT A 5
5. DEMANDE DE DSIL POUR LA SECURISATION ET LA MISE AUX NORMES INCENDIE DE LA SALLE POLYVALENTE ET DE LA MAIRIE
6. MODALITES DE TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE
7. DEMANDE DE COFINANCEMENTS POUR UNE AIRE DE JEUX

Le conseil municipal a été bouclé en 15 minutes.

Aucun avant-projet n'a été présenté lors de cette réunion. Jean-Pierre JULIEN (indépendant de tout groupe) est intervenu pour savoir s'il pouvait obtenir des plans du réaménagement des services techniques. Ils seront présentés le 21 décembre lors d'une des rares réunions annuelles organisées par le groupe majoritaire. Bref il faut voter les yeux fermés. Un exercice auquel les membres du groupe majoritaire sont visiblement habitués.

Idem pour les zones concernées par la rénovation de l'éclairage public, là encore ça manque cruellement de clarté dans les explications...

Notre groupe a donc voté contre les points 1 et 7. Nous nous sommes longuement exprimés sur le projet de nouvelle école. Vous pouvez d'ailleurs retrouver l'article en cliquant ici.

Nous avons voté favorablement pour les autres points.

D'autre part, nous trouvons aberrant d'urbaniser la goutte d'eau. Plus de 10 ans après son inauguration, l'île aux enfants, souhaitée par le Conseil Municipal Jeunes de l'époque et haut lieu de rencontres intergénérationnelles, cédera sa place à un projet immobilier. D'après la municipalité, elle sera déplacée (sans plus de précision).

Une fois encore nous étions intervenus en décembre 2021 sur la question (vous pouvez retrouver l'article en cliquant ici). Nous estimons au contraire que cette espace vert est à sanctuariser et à préserver à travers un programme de boisement. L'axe qui borde cet espace est parcouru par des milliers d'usagers chaque jour et l'image que nous allons renvoyer est celle d'une urbanisation à outrance alors que l'on dispose largement de l'espace de construction nécessaire sur le site actuel. D'autre part avec une démographie anzinoise en berne, ce projet servira avant tout les intérêts des écoliers extérieurs à la commune.

Nous sommes donc favorable à une amélioration de l'existant, avec notamment la construction de nouvelles classes mais contre la construction d'une nouvelle école sur un tel site.

Mme El Hamine, avec le blanc-seing de son équipe, embarque la commune dans un projet pharaonique (plus de cinq millions d'euros). Jean-Pierre JULIEN est une nouvelle fois intervenu en se questionnant sur l'image que nous allions envoyer aux enfants.

Entre le défaut d'information et le manque flagrant de réalisme, le groupe majoritaire engage la commune vers de sombres périodes. Car qu'on le veuille ou non, il faudra payer toutes ces factures et les contribuables anzinois seront tôt ou tard sollicités pour régler l'ardoise.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :